Monsanto !!!



MONSANTO !!



Mardi 11 mars : le monde selon MONSANTO par Marie Dominique-Robin passait le soir sur ARTE et mes très aimables parents (-_-‘) m’ont, comme un peu obligé à voir ce documentaire (vive la démocratie). Mais bon, au moins j’ai une idée assez claire du fonctionnement de la firme. Assez pour être dégoûté du maïs et autre produit de provenance des Etats-Unis.




Le documentaire débutait par des recherches établies par Mme Marie Dominique-Robin par l’intermédiaire d’internet sur MONSANTO et ses produits.

Petite présentation :
MONSANTO est le nom d’une entreprise qui a pour fonction de créer et de commercialiser des produits chimique à des fins agricoles, ils sont également semenciers ; ils sont l’un des principaux semenciers du monde car, malheureusement ou heureusement, selon les goûts, cette firme est internationale. Elle inonde tous les continents avec ses substances dont la répercussion sur l’homme et son environnement est douteuse et inconnue de nos jours.
Sur 90 minutes de film, voici ce qui m’a le plus marqué :

Les égoïstes !
« Nous ne devons pas nous permettre de perdre UN seul dollar » met en avant la philosophie du groupe MONSANTO.
Ils sont à l’origine des cultures O.G.M. (Organisme Génétiquement Modifié). Comme ils ont beaucoup investi dedans, ils ont forcé le gouvernement à les légaliser en échange de quelques billets sous la table.
Le produit « agent orange© » leur a fait connaître leur popularité et leur statut de maintenant car il fut distribué en grande dose à l’armée américaine pour faire tomber les feuilles des arbres qui devaient cacher la guérilla vietnamienne à l'époque de la guerre au Vietnam, l’utilité est passée d’un arbre à des hectares de forêt. L’entreprise MONSANTO s’est rendue compte après, ou avant, mais ils ne voulaient pas le dire ayant peur de perdre UN dollar, que ce produit avait comme autre effet de brûler la peau, un peu comme de l’acide sulfurique. Imaginez dans quel état étaient les américains et les vietnamiens, sur le terrain, « recevant » ces pluies. Cela a dû faire partie des pertes américaines.

Une fausse note à leur tableau
En Inde : un des pays qui produit le plus de coton à l’échelle du monde a été touché par ce « produit miracle » qui, pour leur cas, avait comme avantage de résister à un insecte nuisible : gage de rendements supplémentaires et d’une diminution des insecticides qui, par conséquent, diminuerait aussi leur coût d’entretien (la base même des découvertes O.G.M). Avec cette offre, les agriculteurs ne le refusent pas à par quelques-uns. Depuis l’arrivée des O.G.M en Inde, 600 agriculteurs se sont suicidés pour échapper à la faillite en 2006 et déjà 700 les 6 premier mois de l’année dernière car ils s’étaient endettés pour payer les semences et les produits, certes en plus petite dose, mais quand même.
Pour contredire tout MONSANTO, des inspecteurs se sont rendu compte que les cultures O.G.M ne résistaient pas beaucoup mieux que les cultures « simples » et qu’elles attrapaient une maladie contre laquelle les non O.G.M étaient immunisées. Malgré toutes ces mises en garde, les paysans indiens continuent d’acheter des semences de MONSANTO au risque de périr.

L’Hyperpuissance MONSANTOniéne
De nos jours (maintenant qu’ils ont racheté leurs concurrences), ils envahissent leurs voisins.
L’autorisation de cultiver les O.G.M au Paraguay a été imposée par le fait qu’ils se sont installés, comme des clandestins (les O.G.M) par biais de, selon les versions :
- installations forcées par la mafia fournie par MONSANTO
- production faite en cachette et suite à la prolifération de leurs cultures le voisinage fut aussi O.G.Misé etc….
Suite à cette invasion, le gouvernement du Paraguay ne pouvant désinfecter leur pays fut « obligé » de légaliser les cultures O.G.M.
Ce drame, pour les pays refusant cette culture, ou cette chance, pour la firme, est en train de contaminer également le Mexique, berceau mondial du maïs. Car, au lieu d’acheter, à l’inverse de la plupart des agriculteurs dépendant de MONSANTO, leur semence, les paysans mexicains gardent des graines de la saison d’avant pour les ressemer l’année d’après. Sachant que toute personnes ressemant directement des O.G.M est passible d’une amende envers MONSANTO. L’intrusion des O.G.M au Mexique menace la spécificité de leurs cultures, et le patrimoine mondial qu’elle représente.

Imposer sauf…
Pour couronner le tout, bon nombre des autorisations de commercialisation (comme : l’agent orange soit disant inoffensif pour l’homme et plein d’autres exemples) sont approuvées par la législation américaine sur des dossiers argumentés uniquement sur les tests réalisés par l’entreprise elle-même dont les résultats peuvent être falsifiés pour ne pas inquiéter les gens qui consomment.
Certains chercheurs et administrateurs ont été renvoyés car ils voulaient montrer certains vrais résultats de recherche ou parce qu'ils avaient été offusqués du fonctionnement de leur employeur.
L’Europe est le continent qui est le plus strict sur la légalité des O.G.M. Nous ne savons pas exactement aujourd’hui les dégâts ou les bonus qu’ils apportent à l’organisme humain après être dans notre estomac.

Mince !
A la fin du reportage, l’auteur a essayé de joindre MONSANTO mais ils ont refusé l’offre par peur que cela ne valorise pas leur image. Dommage, cela nous aurait offert un autre point de vue.

Un avis d'adultes
A l’issue de ce reportage, il n’y a plus à douter : MONSANTO est l’entreprise d’avenir qui ne nous veut que du bien….. Oups, ma langue a fourché, elle aime surtout notre porte monnaie plus que tout ……

Article rédigé par Romain Martin

Commentaires

Audrey a dit…
Ta pas d'chance Romain ! Mdr
Celular a dit…
Hello. This post is likeable, and your blog is very interesting, congratulations :-). I will add in my blogroll =). If possible gives a last there on my blog, it is about the Celular, I hope you enjoy. The address is http://telefone-celular-brasil.blogspot.com. A hug.
lydie a dit…
meme si jsui e allemagne jpasse sur le blog
coucou tt le monde^^