Brevet blanc : pourquoi blanc ?

Une brève pause de deux jours dans l'activité journalistique des 3èmes de George Sand : une pensée toute particulière pour mes élèves qui plancheront ce matin sur leur première épreuve de premier brevet blanc : le français !
Sont-ils angoissés ? Juste ce qu'il faut pour faire preuve de sérieux. Mais d'humour, ils ne manquent pas : la preuve, c'est cette attitude toute journalistique qu'on a pu observer ces derniers jours dans la cour, dans les couloirs, aux intercours : tous ont mené l'enquête pour déterminer, par recoupements, les sujets qui allaient "tomber" (douce illusion, un sujet ne "tombe" pas, voyons, mes chérubins !) en français, en histoire, en maths... Corentin en a même fait un article pour ZEP... C'est dire !
Alors, ce petit sujet de français ? Autobiographie, comme ils ont cru le deviner, ou bien épistolaire ? Les deux à la fois ? Fichtre ! C'est à voir...
Toujours est-il que, quand on leur demande pourquoi ils dépensent une telle énergie à essayer de nous faire avouer quel sujet on leur a choisi, ils répondent ingénument : "Ben, pour pas avoir tout le reste à réviser !". Ah, ce n'est donc pas un jeu, c'est une stratégie utilitaire !!! Quand on vous dit qu'ils sont sérieux...
Et du côté de Descartes, quid du brevet blanc ? Vous avez fait ça sans nous en parler ? Je me souviens d'une époque où le brevet blanc faisait couler de l'encre... y compris chez les enseignants... Mais, c'est bien connu, tout se perd, ma bonne dame...

Commentaires

jacques a dit…
Le brevet blanc est toujours un chiffon rouge agité au mauvais moments, qui me donne des idées noires... J'ai cru comprendre que ce serait vers le 4 février mais on se garde bien de m'en parler !
il faudrait aussi pour le brevet blanc que le prof de français fasse attention à son orthographe (moments ne prend pas de s au singulier !)
Agnès Dibot a dit…
Jacques : j'ai réussi à te réveiller !!! Je suis trop contente (comme diraient nos élèves). Je savais que ce sujet te ferait bondir !!! Hihi : tu n'as pas changé !
Eh oui, chers élèves, le brevet blanc ne fait pas l'unanimité : et encore, on vous passe les bugs... En coulisses, si vous aviez comme c'est souvent très drôle...
Pour ma part, je suis si ravie d'hériter dès midi de deux paquets de rédactions, de deux paquets de dictées, de deux paquets de questions, de deux paquets de réécriture à corriger : j'ai deux classes de 3ème, à raison d'une moyenne de 20 élèves par classe, cela nous fait du 20 copies par paquet à multiplier par 8, donc : argll ! Le brevet blanc, pour moi, c'est ... l'avenir immédiat en noir !
Anonyme a dit…
Vivement vendredi que tout soit fini, en tout cas français c'est fait, et j'ai même trouvé ça plutôt facile, peut-etre que je me suis planté partout, mais Qui sait... ?
Enfin bon, bon courage a vous madame Dibot pour corriger nos mignifique questions, réécritures, dictées et rédactions =).
Cendrillon a dit…
Au fait, l'anonyme c'est Léa ( Oui oui j'suis pas doué j'me suis trompé de machin^^)
emilie a dit…
Demain l'hsitoire et les maths et lundi malheureusment on recommence la redaction et oui encore une fois, Pourquoi fallait-il que sa tombe sur nous ?L'épreuve de francais n'était pas si difficile que ça mais il faudra voir à la fin si c'était juste.
Agnès Dibot a dit…
Finalement, le brevet blanc fait toujours couler autant d'encre.
mathilde a dit…
pour le brevet blanc bientot notre tour => lundi après midi