Halte, qui va là ?


Tin, tin, tin, enfin le n° 1 de K’eskon attend est imprimé ! Il sera livré en 1000 exemplaires demain au collège ! Sauf que nous on sera tous à Paris en visite à Okapi… Il va falloir attendre jusqu’à jeudi. Grrr ! Pour des impatients comme nous c’est une épreuve de plus ! Depuis lundi, nous nous sommes donc attelés à une tâche supplémentaire : la distribution. Nous avons contacté les collèges et les LEP de la région châtelleraudaise : collège Jean Macé, Georges Sand, René Descartes, le collège de Camille Guérin de Vouneuil-sur-Vienne , le Lycée de Branly et du Verger. Prise de contact avec les chefs d’établissement, documentalistes… et là, stupéfaction ! Certains nous arrêtent tout de suite : « Halte, qui va là ? », on ne peut pas distribuer un magazine fait par des jeunes pour les jeunes sans passer par un comité de lecture ! C’est étrange, nous n’avons jamais entendu que ce genre de comité existait pour la presse que l’on reçoit dans les CDI ? L’expression des jeunes inquiéterait-elle ? C’est encourageant : cela nous encourage à convaincre. Au numéro 10, peut-être recevra-t-on K’eskon attend ? comme on reçoit l’Actu ou Phosphore. En attendant, on a quand même été accueilli à bras ouverts ici ou là…


Commentaires

Agnès Dibot a dit…
J'ose, j'ose espérer que vous fûtes accueillis à bras ouverts à George Sand !!!! Tout de même !!! Promis : je me charge EN PERSONNE (ça vaut ce que ça vaut, notez bien)de l'accueil positif qui sera fait de "Keskon attend" dans les classes, quitte à démarcher moi-même (en fait, je crois que j'adorerais cela...), distribuer votre magasine et en dire tout le bien que j'en pense déjà, eh oui, j'ai eu droit à une lecture en avant-première...

Je vous félicite donc par la présente de votre travail : bravo à toutes et à tous pour ce numéro 1 ! Nous sommes à la traîne, c'est notre drame... On vous promet une belle lecture nous aussi. Très cordialement, à toute l'équipe de rédaction de "Keskon atend" ! Chapeau !

Et bravo à vos animateurs, qui ont su mener de mains de maîtres le pari de la conception à la réalisation !!!
Alice (Descartes) a dit…
Au fait quand est-ce-que votre journal parait? J'ai très envie de le lire et je suis sûre qu'il sera très réussi.
En tout cas, bonne chance pour le bouclage!