Madâme, monsieur : un journaliste qui a du cran !



Bonjour !


Aujourd'hui, nous allons parler du film "Madâme", dont le réalisateur est John Paul Lepers. Ce film a été diffusé au cinéma Les 400 Coups. A cette représentation, il y avait les classes journalisme de Descartes et de George Sand. Au grand désespoir des professeurs, les élèves ne se sont pas mélangés, mais bon, ça viendra plus tard.


Le film présenté est un documentaire sur Bernadette Chirac. J.P. Lepers essaie d'interviewer madame Chirac sans jamais y parvenir mais il ne baisse pas les bras, il essaie, encore et encore. A la fin du film, il arrive à avoir 10 minutes d'interview mais elle arrive à ne pas répondre à ses questions. J.P. Lepers a perdu...




Parlons maintenant de J.P. Lepers ; c'est un journaliste qui aime beaucoup son métier, il nous en a parlé avec beaucoup de passion : l'envie de raconter des histoires, de transmettre, de découvrir et faire découvrir. Il aime parler de la politique, il aimerait faire des documentaires animaliers mais n'a pas de commande. Sa technique est de poser les questions que le gens ne pensent pas qu'il va poser et au moment où ils ne s'y attendent pas.


Il nous informe aussi que, pour être journaliste, il faut avoir de la curiosité et envie de raconter des histoires. J.P. Lepers est un homme normal, mais qui énerve beaucoup de monde. En une phrase, je dirais que J.P. Lepers est un bon journaliste.




Article signé : Alice Muyor (George Sand)







Commentaires

Jacques a dit…
Je retiens que pour être journaliste,il faut être énervant. Beaucoup de mes élèves ont un avenir !
Le Terrible a dit…
John Paul n'a pas de cheval, mais la critique c'est son dada. Bravo pour ton article.