Montmoriilon, au fil des pages...







Montmorillon…on dirait un de ces petits villages de haute montagne. Peu de personnes s’aventurent dans les rues en plein mois de décembre. Mais les quelques courageux ne sont pas déçus du résultat que leur offrent les grandes étagères des bouquinistes de la "citéde l'écrit". Des voisins s’interpellent aux fenêtres pour ne pas sortir par peur d’attraper froid. Une odeur de vieux papier règne dans les petites rues pavées. Des vieilles enseignes, toutes parlant de livres, accrochées au dessus des portes, rappellent le côté « bouquin » de ce village. Là-bas, tout est mélangé, les restaurants et les pizzerias s’appellent « Le grimoire » ou bien « Nota bene » (bonne note) et les magasins de livres « Le festin de Babette ».... Un bourg où l'écrit a droit de cité, où il fallait que nous nous rendions.

Commentaires

Alice (descartes) a dit…
C'est Gaspard le petit bout de chou?
Sinon, il faudra absolument lire l'article dans le numéro 3 vu le mal que l'on a eu pour lui trouver une place.
jacques a dit…
C'est Gaspard qui apprend le métier (gaufrette à la main en attendant le stylo...)
severine lenhard a dit…
Les lutins de Noël sont déjà de sortie ! Et fabriquer les jouets ça creuse : d'où la gaufrette !